Retour au blog

Dernier point de marché

30/04/2019

Marché des changes

Le dollar se renforce dans un contexte marqué par la résilience de l’économie américaine.

ARS : L'Argentine gèle partiellement le taux de change du peso face au dollar pour endiguer l'inflation. Le régime de change, jusque-là flottant et librement arbitré par le marché, restera dans une fourchette de 39.75- 51.45 USDARS jusqu'à fin 2019. L'inflation a atteint 54,7 % au cours des douze derniers mois a annoncé la banque centrale. Une flambée des prix qui menace la réélection, en octobre, du président de centre droit, Mauricio Macri.

EURCHF : Le Franc se dévalue largement sur le mois, il s’agit de la plus forte dévaluation sur un mois depuis 2017. Entre le 1er et le 23 avril, la paire EURCHF est passée de 1.1187 à 1.1466. Cette dévaluation est largement due à un regain d’optimisme sur les marchés. Les entreprises publient des chiffres rassurants et les craintes d’une récession imminente s’atténuent. L’EURCHF est à 1.1375 aujourd’hui.

USDCHF : Même tendance pour la paire USDCHF, le CHF continue de se déprécier face au dollar, les entreprises américaines ont affiché un 1er trimestre solide (Microsoft, Facebook, Amazon) et affirment leur confiance pour l’année 2019. Au début du mois la paire se situait à 0.9964 et a atteint un pic à 1.022 le 23 avril. L’USDCHF est à 1.02 aujourd’hui

EURUSD : Le dollar se renforce face à l’euro sur le mois d’avril. Fin mars la paire était à 1.1315, elle se trouve aujourd’hui à 1.115. L’attractivité des placements américains (action et obligations confondus), couplée à des prévisions de croissance robustes aux USA, continue de jouer en faveur du dollar. La paire se situe aujourd’hui à 1.1165

GBP : Le Brexit reste un frein majeur pour les entreprises d’après le ministre des finance britannique Philip Hammond. L’incertitude qu’il fait planner, nuît aux investissements de long terme et à l’attractivité globale du pays. La livre sterling perd du terrain face à l’euro et plus encore face au dollar. L’EURGBP se situe à 0.8625 et le GBPUSD à 1.2945

EURMXN : Le peso mexicain se renforce légèrement sur le mois face à l’euro passant de 21.73 à 21.20.

EURRUB : Le rouble gagne du terrain face à l’EUR sur le mois. La paire se situait à 73.65 au début du mois, la monnaie russe s’est ensuite renforcée jusqu’au 24 avril à 71.50 EURRUB avant de se déprécier à 72.15 sur la fin du mois.

EURJPY : L’EURJPY est stable sur le mois, il a atteint un point haut de 126.5 avant de revenir à 124.75

TRY : La livre turque continue de se déprécier sur les marchés. Durant le seul mois d’avril la monnaie turque a perdu 7% face à l’euro. La défaite d’Erdogan aux élections locales d’Istanbul et d’Ankara, suivie de la contestation des résultats par le président, continue de fragiliser la livre. L’économie est ravagée par une inflation et des taux records, le taux à 10 ans a dépassé les 17.78% et le taux d’intérêt pour les transactions de type « Swap » est à 25.5%. L’USDTRY est à 5.90, l’EURTRY est à 6.58

EURSEK : Malgré des indicateurs de confiance à la hausse et au-delà des attentes, la couronne suédoise se déprécie fortement face à l’euro suite à la réunion de la Riksbank. Le comité a souligné la faiblesse de l’inflation, a repoussé la prochaine hausse des taux et a étendu son programme d’achat d’obligation (QE). Cette annonce plus « colombe » que prévue fragilise significativement la couronne qui perd 1.30% dans la foulée. L’EURSEK se situe à 10.60

AUDUSD : La paire a atteint un support majeur à 0.70 AUD/USD. Le ralentissement de la croissance en Chine, principale destination des exportations de l’Australie (30%), fragilise une économie australienne à deux vitesses. La robustesse du marché de l’emploi est contrebalancée par une forte baisse des prix de l’immobilier et une baisse notable de la demande des consommateurs. 

     
EURUSD Spot

 

  EURCHF

 

Taux d’intérêts

Légère accalmie sur les taux, les banques centrales revoient à la baisse le rythme de la hausse des taux.

Euro zone : Après une brève accalmie sur les taux, les doutes sur la croissance européenne ont ressurgi. De nombreux gouverneurs de banques centrales en Europe ont exprimé leur doute quant à une éventuelle reprise sur le second semestre 2019. Le ralentissement de l’économie chinoise et les négociations commerciales devraient continuer de peser durablement sur la croissance en Europe et notamment en zone Euro. Le taux de Swap à 5 ans contre Euribor 3 mois est à -0.059%

Canada : La BOC laisse son taux directeur inchangé. La banque a également revu à la baisse ses anticipations de croissance et abandonne l’idée d’une hausse des taux dans un futur proche. La banque prévoit désormais une croissance à 1.2% cette année, en janvier elle était anticipée à 1.7%. Le taux directeur reste à 1.75%. La banque établit désormais son taux neutre dans un intervalle 2.25-3.25 contre 2.5-3.5 précédemment.

Japon : Peu de changement du côté de la BoJ qui maintient ses perspectives et laisse sa politique monétaire inchangée. Le taux à 10 ans fixe à -0.04%

Etats-Unis : Le taux « benchmark » de la FED poursuit son ascension pour atteindre 2.44%. Cependant les taux aux Etats-Unis restent globalement stables sur le mois d’avril. La FED continue sur sa lancée et conserve son attitude attentiste. Plus aucune hausse des taux n’est attendue cette année et la FED souhaite voir la trajectoire de croissance des US avant de redéfinir le cap de sa stratégie. Le taux à 10 ans se stabilise à 2.63% soit une hausse de 13bps sur le mois. Le taux à 2 ans est à 2.33%.

Suisse : Le taux à 10 ans suisse se renforce légèrement sur le mois à -0.36% en hausse de 11bps.

Suède : La Riksbank rejoint une pléthore d’autres banques centrales à revoir à la baisse sa trajectoire de hausse des taux. La banque centrale a annoncé un prolongement de son QE et a revu à la baisse ses anticipations d’inflation. Le taux directeur reste à -0.25%

Royaume-Uni : Le taux à 10 ans grimpe sensiblement sur le mois, le Gilt 10 ans atteint 1.16% en hausse de 17 bps.

Euribor rates

 

  USD Libor rates

 

Matières premières

Le pétrole soutenu par le contexte géopolitique

Pétrole : Les prix du pétrole s’envolent sur le mois d’avril. Le Baril de Brent est passé de 68.84 à plus de 75 USD pour la première fois depuis octobre avant de baisser à $71 par baril suite à une augmentation sensible des stocks aux USA et une volonté affichée par Donald Trump de faire baisser les prix. Cette tendance intervient dans un contexte géopolitique marqué par l’instabilité. L’administration américaine souhaite mettre un terme début mai aux dérogations permettant à certains pays d’acheter du pétrole iranien malgré les sanctions en cours. A cela s’ajoute une réduction de la production en Russie. Ces deux phénomènes tirent à la hausse les prix du l’or noir.

Fioul : Le prix du contrat Fuel Oil 3.5% Rotterdam en avril est passé de 400 à 413 USD

Or : Le prix de l’or baisse légèrement sur le mois d’avril. Les commentaires alarmistes sur l’état de la croissance mondiale se font plus rares et l’appétit aux risques sur les marchés se renforce. L’once d’or est passée de $1’300 USD à $1’280.

Cuivre : Le cours du cuivre est à la baisse sur le mois. Le prix du contrat future Cuivre – livraison mai 2019 est passé de 300 à 288 USD.

 

Brent

 

  Copper

 

 

Divers

Un nouveau round de négociation sur les accords commerciaux entre la Chine et les Etats-Unis débute le 30 avril à Pékin. Il sera suivi le 8 mai de l’accueil de la délégation chinoise à Washington. Les transferts forcés de technologie seront encore au cœur du débat.

Les négociations de fusion entre la Deutsche Bank et la Commerzbank ont été abandonnées. Le secteur bancaire européen reste fragile et la révision à la baisse de la trajectoire de hausse des taux de la BCE ne va pas dans le sens d’une amélioration à moyen terme.


30/04/2019